L’excellent panel d’intervenants pour traiter du sujet « Fabrication additive » réuni par les organisateurs (CIP-CTDT et AFDT) a répondu aux attentes des 120 participants à la traditionnelle Journée des décolleteurs.

Les deux très intéressantes présentations d’Eric Boillat, professeur à la HE-ARC et chargé de cours à l’EPFL, ainsi que de Dominique Beuchat, fondateur de 3D Precision ont été suivies d’une très belle table ronde animée par Alexandre Steiner de RJB et qui réunissait des directeurs de ESCO, TORNOS et SUVEMA.

En très résumé, on peut dire que si la « Fabrication additive » ouvre de nouvelles perspectives pour la conception d’éléments de machines par exemple, elle ne s’applique pas du tout à la production de grands volumes de pièces de petite dimension, avec des temps de cycle très courts, des précisions élevées, des états de surface de très haute qualité et ceci avec une grande flexibilité en terme de matières …

Mais, ce procédé est appelé à évoluer : wait and see !